The Bridge #15

thebridge15

Plein 10 €
Réduit &
adhérent·es Plages Magnétiques 5 €

Rencontre franco-américaine instable

Une manière de parler de la juste démesure de toute musique improvisée, serait d’invoquer un autre couplage : celui du révérencieux et de l’irrévérencieux. Car chacun des musiciens de ce The Bridge mobilise à sa manière les ressources de l’expressivité la plus débridée, voire d’une salubre théâtralité. On retiendra peut-être, anecdotiquement : de Didier Petit, qu’il est le premier violoncelliste au monde à avoir réellement joué de son instrument dans des conditions d’apesanteur, après mille expériences tentées à la surface de la planète ; de Jason Stein, qu’il est l’un des rares improvisateurs à avoir allumé un feu de clarinette au Madison Square Garden, en première partie de l’une des comédiennes de stand-up les plus célèbres des États-Unis, quand il ne vaque pas à des occupations plus underground ; d’Edward Perraud, batteur voltigeur et impertinent homme de spectacle, très doué pour se démultiplier, qu’il a lui-même su créer en France des dialogues inédits entre musique et parole proférée ; de Josh Berman, qui mène une double vie parfaitement équilibrée de cornettiste et de pédopsychologue, qu’il a réinventé à ses heures perdues la musique du Austin High School Gang. Pourtant, ne voilà pas tout… Aucun programme en vue. Mais la vigilance risquée de la créativité.

Josh Berman cornet . Jason Stein clarinette basse
Didier Petit
violoncelle . Edward Perraud batterie

 

My mother is a fish est une création musicale de Sarah Murcia d’après le roman As I Lay Dying de William Faulkner
Une production de Jazz Musiques productions
en coproduction avec : l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry Savoie ; le Théâtre Molière, scène nationale de Sète
et du Bassin de Thau et de la MCB°, scène nationale de Bourges.
Avec le soutien à la résidence de la Dynamo de Banlieues Bleues et du Théâtre de Lorient, Centre Dramatique National.
Avec l’aide à l’écriture d’une œuvre musicale originale du Ministère de la Culture ; l’aide au projet de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de­France – Ministère de la Culture, et avec le soutien de l’Adami et du CNV.
(c) Copyright 2020, Faulkner Literary Rights, LLC. All rights reserved. Used with permission, The Literary Estate of William Faulkner, Lee Caplin, Executor” pour les textes originaux.
(c) Copyright Editions Gallimard pour les textes de Tandis que j’agonise, dans la traduction de Maurice Edgar Coindreau.