Makaya McCraven + PoiL & Junko Ueda

makaya mccraven-vignette

Samedi 16 octobre 2021
21 h 00 • La Carène

Plein 14 €
Tarif réduit 11 €
Abonné·es Plages Magnétiques & Carène 8 €
Comptez 2 € supp. pour tout achat sur place

Coproduction Plages Magnétiques & La Carène

beat scientist

• Makaya McCraven •

Le batteur Makaya McCraven est l’un des chefs de file de la nouvelle scène jazz américaine. Frappeur fascinant à la rythmique riche et précise, le chicagoan a érigé les beats de J Dilla en cahiers de leçons, et nous propulse dans une œuvre prescriptrice, ponctuée de belles sonorités hip-hop.

Il connaît la consécration médiatique avec son double album, Universal Beings paru sur le label défricheur International Anthem, dans lequel il invite tous les acteurs de ce nouveau jazz international (Shabaka Hutchings, Tomeka Reid, Nubya Garcia, Carlos Niño, Jeff Parker…) à rechercher avec lui le beat absolu.

Un amour de la Great Black Music qui l’a amené à assurer les premières parties de Kamasi Washington ou du Wu-Tang Clan et à collaborer avec Archie Shepp, Yusef Lateef, Bernie Worrell, Soulive

Considéré comme l’un des grands créateurs du jazz actuel, le beat scientist a développé son organic music en échantillonnant et samplant, à la manière d’un DJ, les meilleurs moments improvisés de ses enregistrements live.

Le résultat ? Un ovni où le spiritual jazz, les pulsations post-bop, les rythmiques africaines ou les beats boom-bap se connectent en une seule vibration, universelle. 

Makaya McCraven batterie acoustique/électronique . Marquis Hill trompette
Matt Gold
guitare électrique. Junius Paul basse, percussions

Rock expérimental & satsuma-biwa japonais

• PoiL & Junko Ueda •

Dans la série des rencontres improbables, le groupe de rock expérimental PoiL vient présenter une nouvelle création avec la joueuse de satsuma-biwa et vocaliste Junko Ueda ! Il s’agit d’une rencontre et d’une création musicale entre une version élargie du groupe lyonnais, et l’artiste japonaise autour de récits épiques populaires tirés de L’épopée des Heike, troisième volet d’un classique du Moyen Âge japonais.

Point de querelle des anciens et des modernes. Le rock percutant des premiers s’associe à merveille avec le chant épique traditionnel de la seconde, qui pratique le satsuma-biwa, luth à manche à quatre cordes et le chant bouddhiste shōmyō.

Une expérience inédite où le rock expérimental survolté et débridé de vient se mêler à la voix posée et sinueuse, à la force narrative et au grand charisme de Junko Ueda. Le mélange est puissant, foutraque, ambitieux et détonnant.

Antoine Arnera clavier, chant, composition . Boris Cassone guitare électrique, mélotron, chant

Benoit Lecomte
basse électrique, chant, composition . Guilhem Meier batterie, chant, composition

Junko Ueda
satsuma biwa, chant

CNM, DRAC, Région Auvergne Rhône-Alpes, I-portanus