Pulcinella & Maria Mazzotta

pulcinella mazzotta

Plein 21 € • Tarif réduit / Carte Quartz 15 €
Carte Quartz + & adhérent·es Plages Magnétiques 11 €

Tarentelles explosives

La puissante chanteuse italienne Maria Mazzotta, voix d’or venue du sud de l’Italie, s’acoquine avec le groupe Pulcinella pour un concert exceptionnel !

Le quartet explosif malaxe jazz, musique des Balkans, musette, valse, rock… Après des collaborations remarquées avec Émile Parisien, Leïla Martial et Andreas Schaerer, il convie l’une des voix les plus emblématiques de la région des Pouilles, en Italie. Maria Mazzotta interprète d’une voix bouleversante et profonde aussi bien des chants des Balkans que des airs d’opéra ou des musiques du monde. Les artistes tissent un fil, celui de la pizzica, transe du sud de l’Italie créée par les femmes pour soigner les piqûres de tarentule, mais aussi se libérer de l’oppression du patriarcat. Leur rencontre donne un répertoire énergique, où tarentelles entêtantes côtoient valses frénétiques et jazz enflammé.

Les prestations du quartet toulousain ne laissent personne indifférent, car si la qualité et l’invention musicales sont au rendez-vous, c’est avant tout un bal qui file la bougeotte. Certes, Pulcinella peut faire dans l’intime, mais ces malicieux ambianceurs sont aussi capables de lâcher les chevaux, passant du funk à l’afrobeat, du merengue au paso doble.

Maria Mazzotta, elle, est une authentique voix d’or, pétillante et véhémente, parfois sauvage ou déchirante, mais toujours passionnée. Son fil rouge est indéniablement celui d’une musique populaire méditerranéenne incroyablement vivante, bien loin de l’image d’Épinal des musiques « folkloriques ».

Imaginez alors la fièvre qui va se répandre dans le Quartz, sous la piqûre des Tarentelles et autres Pizzicas… Combien résisteront au vertige ? Pour qui la tentation de la transe ?

Maria Mazzotta voix, tamburello . Florian Demonsant accordéon, orgue Elka, voix
Ferdinand Doumerc
saxophones, flûte, glockenspiel, clavier Armon, voix . Pierre Pollet batterie . Jean-Marc Serpin contrebasse