Grand Imperial Orchestra + The Bridge#13

grand imperial orchestra

Plein 15 € • réduit 11 € • adhérent·es 8 €
Comptez 2 € supp. pour tout achat sur place

 

À partir de 20 h 45, vous serez accuelli·es en musique
par une formation issue de la classe d’improvisation du Conservatoire de Brest.

le souffle des big bands

• Grand Imperial Orchestra •
Le collectif français développe un jazz puissant et festif inspiré par les polyphonies et polyrythmies des Banda Linda d’Afrique Centrale, le swing tonitruant des Big-Band et la créativité humaniste du spiritual jazz.

Formation métamorphe en ébullition permanente, le collectif Impérial fait muter son jazz au gré de ses rencontres et de ses envies de voyages. Du jazz teinté de rock des débuts en quartet, au projet Pulsar avec les artistes maliens Ibrahima Diabaté et Oumarou Bambara, en passant par le folklore universel de Orphéon, les musiciens poursuivent leur quête humaniste et sans fin du rythme et de l’improvisation collective. C’est en octet qu’ils débarquent aujourd’hui sous le nom de Grand Impérial Orchestra, avec l’un des plus beaux projets jazz de cette année.

Le GRIO trouve sa source dans la musique des grands ensembles historiques du jazz comme ceux d’Ellington, de Mingus, d’Ornette Coleman ou du Liberation Music Orchestra de Carla Bley et Charlie Haden. C’est aussi l’occasion de poursuivre avec ferveur l’exploration des polyrythmies africaines, en arrangeant plusieurs airs traditionnels des Banda Linda d’Afrique Centrale. Et d’insérer un soupçon de cercles hypnotiques à la Steve Reich…

Le groupe s’ancre dans la tradition du jazz pour jouer avec ses codes, les cuivres soufflent l’énergie de ce jazz intense qui vit et festoie, bousculé toujours par des rythmiques aussi complexes que dansantes ou hypnotiques. L’octet se plaît dans les tempêtes groove et swing aussi bien que dans la douceur mélodique.  Une œuvre puissante et exaltante réalisée grâce à l’arrivée des nouveaux venus dans cette bande de joyeux virtuoses qui vivent la musique comme une aventure.

Un jazz constamment réinventé, débarrassé de tout formalisme, de toute contrainte – un jazz libre dans tous les sens du terme.

Aki Rissanen piano . Gérald Chevillon saxophones basse, ténor, soprano . Damien Sabatier saxophones baryton, alto, sopranino
Antonin Leymarie batterie . Joachim Florent basse, contrebasse . Simon Girard trombone
Fred Roudet trompettes, bugle . Aymeric Avice trompettes, piccolo, bugle

Rencontre transatlantique contradictoire

• The Bridge#13 •
Surtout, ne s’attendre à rien, être prêt à tout. Car il faudra décidément être à l’écoute de ce treizième ensemble franco-américain à traverser The Bridge, aux aguets avec eux : les quatre fortes personnalités qui le constituent sont passées expertes dans l’art pourtant incertain de l’ébahissement. Entre leurs mains et leurs souffles, les instruments de musique sont tantôt comme des microscopes, tantôt comme des télescopes, à scruter tous les états et toutes les dynamiques du son, de l’espace résonant, insoupçonnés ou ahurissants. Et leur intelligence de l’interactivité accepte toutes les complémentarités, toutes les contestations, dans la plus grande des remises en jeu et en commun.

Jean-Luc Guionnet saxophone . Pierre-Antoine Badaroux saxophone
Jim Baker piano, synthétiseur . Jason Roebke contrebasse

Après les concerts du Grand Imperial Orchestra et de The Bridge#13 au Vauban, une jam session ouverte à tou·te·s se tiendra.
Elle débutera autour de l’univers du saxophoniste états-unien Albert Ayler.

Un commentaire sur “Grand Imperial Orchestra + The Bridge#13

  1. Pingback: Collège Camille Vallaux - Plages Magnétiques

Commentaires désactivés