Festival Désordre#8 – soir 2

atomic 3001

Plein 8 € • réduit 5 € • – de 12 ans gratuit
Un seul billet vous donne accès aux différents spectacles
tout au long de la soirée

Les élèves du Conservatoire de Brest métropole ouvriront la soirée

musiques et mouvements indociles

• atomic 3001 •
Une figure rouge monochrome au centre de l’espace. Tous les projecteurs sont dirigés vers elle. La lumière la dévoile, la dessine, la brûle. Le son emplit son corps et l’espace. Atomic 3001 est un rituel futuriste dans lequel un être, soumis à une pulsation perpétuelle et incoercible, est en proie à une forme d’aliénation physique.

Leslie Mannès chorégraphie . Sitoid musique
Vincent Lemaître création lumière . Joëlle Bacchetta regard extérieur

• Distanding Waves •
Dans une pièce plongée dans le noir, un faisceau horizontal apparaît. Il est le résultat de pulsations stroboscopiques projetées sur une corde en mouvement. Des formes géométriques, harmonieuses, se succèdent, offrant un tableau hypnotique. Les ondulations ne sont pourtant qu’une partie du spectacle. Des fragments de textes philosophiques et des témoignages historiques sont lus en différentes langues. Cet oscillogramme prend alors un tout autre sens : il devient l’incarnation d’une voix omnisciente – calme et puissante – qui profère une vérité universelle. Distanding Waves explore les questions de perception et d’expérience esthétique.

Fabien Nicol composition . Anne-James Chaton textes
Cyrille Henry
dispositif, programmation